Aujourd’hui présent en Île-de-France, dont la Seine et Marne, le moustique tigre, principal vecteur du chikungunya, de la dengue et du virus Zika, fait l’objet d’une vigilance particulière de la part des autorités sanitaires. Le conseil départemental de Seine-et-Marne sensibilise la population seine et marnaise pour éviter la prolifération du moustique tigre, classé en niveau 1, ce qui signifie que le moustique Aedes albopictus est implanté et actif.

Le moustique tigre est présent et actif dans six départements franciliens

Les autorités sanitaires ont lancé un plan de surveillance renforcée de l’insecte qui se prolongera jusqu’au 30 novembre. Durant ces sept mois, des traitements insecticides de lutte anti-vectorielle seront réalisés par des opérateurs publics de démoustication à chaque fois qu’un spécimen aura été observé près de l’habitation d’une personne ayant contracté l’une des maladies dont il est vecteur. (voir lien de la seine et Marne en bas de l’article)

Comment reconnaître un moustique-tigre ?

Le moustique tigre est reconnaissable par ses rayures noire et blanches sur l’abdomen et les pattes. Il est plus petit qu’une pièce de 1 centime. Contrairement aux autres espèces, il pique la journée.

Fortement nuisible, il peut transmettre certaines maladies lorsqu’elles circulent sur le territoire. Voici comment le signaler, éviter sa prolifération et se protéger des piqûres, notamment lors des voyages.

Les bons gestes à adopter

Les habitants sont invités à limiter la prolifération du moustique propices à sa reproduction, notamment en éliminant les endroits où l’eau peut stagner par exemple les déchets verts, pneus usagés, encombrants, en vidant les récipients contenant de l’eau comme les arrosoirs, soucoupes des pots de fleurs, en changeant l’eau des plantes et des fleurs chaque semaine, en vérifiant régulièrement le bon écoulement des gouttières et ou en couvrant les réservoirs d’eau comme les bidons, les citernes, les bassins et les piscines hors d’usage, en débroussaillant les herbes hautes et les haies et en élaguant les arbres et en ramassant les fruits tombés et les débris végétaux.

Signaler un moustique tigre

Vous pensez avoir observé un moustique tigre? Vous souhaitez le signaler ? L’ensemble de la population peut participer à la surveillance de cette espèce afin de mieux connaître sa répartition sur le site de l’Anses. Il s’agit d’une action citoyenne permettant ainsi de compléter les actions mises en place. Pour pouvoir signaler la présence d’un moustique tigre aux autorités sanitaires, il faut disposer :

  • d’une photo d’un moustique tigre ou
  • d’un moustique dans un état permettant son identification.

Aucune identification ne sera possible si vous ne disposez pas de l’un ou de l’autre.
Signaler la présence du moustique tigre sur le portail signalement-moustique.anses.fr

Comment se protéger contre les piqûres de moustiques

Porter des vêtements couvrants et amples, les moustiques fuient les endroits frais, utiliser un climatiseur si possible, appliquer sur votre peau des produits antimoustiques (prendre conseils auprès de votre médecin ou de votre pharmacien), en utilisant une moustiquaire ou en utilisant des diffuseurs d’insecticides à l’intérieur et des serpentins à l’extérieur.

Liens utiles et documents à télécharger :

Plus d’infos

www.solidarites-sante.gouv.fr

www.santepubliquefrance.fr

Credit photo : Pixabay.com

X
X
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils